Cooalition

Le Temple de la Cooalition
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 souvenir d'un mage et vengence d'une adolecente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DAE
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 26
Localisation : derriere mon PC
Emploi/loisirs : programmation / deprogramation
Humeur : au beau fixe sous la lune sinon lunatique
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: souvenir d'un mage et vengence d'une adolecente   Ven 31 Oct - 8:03

Je me présente, Kenabo anthony.
Mage de la ligue des explorateurs, l’un des plus jeunes et des plus talentueux membres.
Mais pour la ligue on me connaissait sous le matricule Delta Alpha Epsilon ou DAE pour faire court.

J’étais un des meilleur arcanique de ma génération voir de mon siècle, accomplissant avec honneur et dévotion la mission pour Hurlevent comme pour la ligue.
Je pris du galon et je commençai à être respecter et apprécier.

Pendent mon errance, si je n’avais pas eu mes souvenir pour lutter contre la mort je n’aurai pu continuer cette aventure.

Je me souviens de se jour, où j’ai prononcé mon serment d’allégeance a Hurlevent et à l’alliance ans la cathédrale de la lumière.
Le roi Varian Wynne, assisté par le père benedictus et tous son clerc. Le fils du roi qui le suivait et l’observait dans ses moindre déplacements étais présent aussi, il avait été chargé de porté la coupe de la lumière contenant la sainte huile de la lumière pouvant bénir n’importe qu’elle personne.
Le roi me l’avais présenté une fois, il s’appelle Anduin, le roi m’avais dit qu’un jour je servirai sous ses ordres.
Je pensai qu’il disait cela pour un futur de dizaines d’année mais je ne savais pas encore que le roi, le mois suivant disparu dans des circonstances des pus mystérieuse.
Jaina Proudmoon est venu depuis Theramor, elle disait qu’une grande puissance magique m’entourait, et que j’étais voué a une grande destinée.

Je me souviens aussi du jour où je suis officiellement entré dans la ligue des explorateurs.
Essentiellement composé de sage, de cartographe et d’aventurier aimant le voyage
Le premier humain a entré chez les nains en t’en que membre de la ligue, et un mage qui plus est.
Après avoir juré loyauté, et d’avoir fait le serment de gardé les secret des explorateurs, pour que toute mes découvertes ne soit pas utilisé par n’importe qui.
Je signai le registre de la ligue, le roi Magni Bronzebeard et son intendant Magellas m’on présenté le manuscrit des la ligue des explorateur ou est consigné le nom et nom de code de chaque membre
Je signai alors sous mon nom et je donnai mon nom de code, D.A.E.
Les mois et les missions passèrent et je pris du gallon pour Hurlevent comme chez les nains.
Tous se passa bien jusqu’au jour ou le roi me fis convoqué dans sa salle du trône
Magellas étais présent, ils me remirent un ordre de mission des plus officiel.
Je devais partir à la recherche Brann Bronzebeard, ou au moins ramené une preuve de sa mort
L’insigne de la ligue des explorateurs et son pendentif des frères Bronzebeard suffirai a prouvé que j’ai accomplie ma mission.
Se qui devait être une simple mission de sauvetage se révéla être ma dernière mission de ma vie.
Je préparai mes affaire pour faire face à un long voyage a travers le grande océan jusqu’au rive de Northrend
Bien que je lui demandai de resté ma fiancée Amélia, ma elle comme même accompagné.
Débarquant après pu d’un mois de voyage sur une mer déchainé, l’équipage composé des meilleurs marins et explorateurs de l’alliance ma fiancée et moi débarquons sur les landes enneigées et désertiques.
Après plusieurs jours de marche dans des champs envahi par le fléau et ses décomposés.
Après une course poursuite par des goules et divers malédictions sur pattes.
Nous atteignîmes enfin Iceland, nous avions à peine atteint les premiers remparts que les cavaliers noirs étaient déjà sur nous.
Après plusieurs minute de combat acharné contre les 12 cavaliers noir, et bien qu’au moins 6 soit tombé nous avons êtes fait prisonnier.
Les cavaliers tuèrent le reste de l’équipage et ne gardèrent que le plus vieux des matelots ma fiancée et moi.
On nous conduisit au trône de glace où le roi Arthas et son second le grand Kel’Thuzad nous attendais
Derrière le trône quelque chose attira mon attention, un bloc de glace.
Mais ce n’étais pas un simple bloc de glace, il y avait quelque chose dedans, ou plutôt quelqu’un.
C’étais Brann Bronzebeard, figé pour l’éternité par la grande cruauté du roi liche.
Resté ainsi pour toujours dans la posture d’honneur de tous bons nains.
Chargent l’ennemis même a mille contre un, la rage et la détermination étais inscrit dans son regard.
Une larme coulait de sa joue givrée a jamais sur son visage.
Derrière lui un parchemin avais du glissé de sa poche et s’envolé lors de son dernière assaut.
C’était un dessin, ou un portais plutôt. Je l’avais déjà vu dans les vielle archive de la ligue, c’étais le premier fondateur de la ligue des explorateur.
Muradin Bronzebeard.

Kel’Thuzad tortura Amélia après avoir tué Nash le meilleur marin d’azeroth pendant plusieurs heure avant de l’exécuté.
Pendants se temps le roi liche prenais son temps dans ma souffrance, torture mort et résurrection.
Il voulait savoir les secrets des Bronzebeard et de la ligue.
Pas plusieurs jour de cette torture il ma jeté une malédiction qui a détruis mon corps et m’empêcha de rejoindre les cieux en emprisonnant mon esprit dans le monde des vivant.

Bien des saisons on passé pendant mon errance, mais un jour, je ressentis une puissante force magique.
Comme un appelle, je répondis à cette force en me déplaçant vers elle comme guidé.
Je traversa Dun’morgorh puis l’azeroth, avant d’arrivé en foret d’Elwynn.
Je trouvas la source, une jeune mage de 17 ans commençant sa formation de mage.
Elle était encerclée par des goules et des worgen, combattent en bien que mal la horde du fléau qui avait remonté le fleuve depuis le bois de la pénombre.
Les Worgens n’étais rassemblé que par une seule et même envi, capturé la puissante magie et la livré au cavalier noir de Deuillevents.
Il ne fallait pas que si jeune elle rencontre les cavalier, je devait l’aidé.
Mais je n’étais qu’un esprit errant assistant au dernier combat d’une talentueuse mage, à nouveau.
Une rage m’emplis a se moment, et je ne sait pas comment elle se transmis à la jeune femme.
Et elle réussi à tuée ou mettre en fuite ses asseyant avant de s’effondré de fatigue.
Pendant son moment d’inconsciences, elle me vis. Comme dans un rêve elle se voyais étalée sur le sol.
Elle me demandé paniqué : Je suis morte ?! Mais comment ? Pourquoi ?
Auquel je lui répondis calmement : non petite, ton heure n’est pas encore venue. Mais la mienne est arrivée depuis des années.
Je suis l’esprit d’un mage errant sur ses terre, moi je n’est pas eu ta chance, personne ne m’a secouru lors de ma mort, et elle ne fus pas aussi belle que toi.
Je ne sait pas comment j’ai fait mais un peu de ma puissance est entré en toi. Maintenant va et sache que je serai toujours la pour toi.
À ses mots elle se redressa.
Elle resta là, assise un moment avant de dire tous haut.
Esprit ! Je te remercie de ton intervention et …
… et je sait comment te remercier.
Que dirai tu de partagé mon corps ? Après tous tu en a vu bien plus que moi.
Je ne suis qu’une novice et il me faudrait un maitre pour assuré ma formation et me protégé.
Au fond de mon corps désincarné, une lueur d’espoir apparu.
Elle ferma les yeux comme si elle pouvait ressentir ma présence.
Je m’assis devant-elle et posa ma main fantomatique sur la sienne.
Elle frissonna, puis je ne serai l’expliqué je me retrouva comme aspiré en avant.
J’avait disparu et elle c’étais évanoui à nouveau.
Lors que j’ouvrir les yeux j’avait une chaire des os et un cœur qui battais, se qui me fit peur au début car ne pas ressentir son cœur battre pendant 5ans a de quoi vous rendre froid.
Je ne contrôlai pas son corps mais j’en partageais centaine fonction et action.
J’avait maintenant un corps, celui de cette adolescente au grand potentielle ne sachant pas comment l’utilisé.
Mais ce n’étais pas mon corps, je devrait en prendre grand soin.
Une fois remis de ses esprit, et après avoir fait plus ample connaissances une certaine amitié apparu entre nous.
Elle est belle, intelligente et persévérante. Alors que moi j’avait le savoir, la sagesse et la puissance.
A nous deux en une même personne nous deviendrons la plus grande mage des temps.

Bien des mois passèrent, et Magalie développait ses pouvoir, et maitrisant les éléments.
Lorsque le roi liche à utilisé dans un moment de rage toute sa puissance démoniaque, elle en a imprégné mon esprit.
Et cette nouvelle puissance qui alors m’étais inconnu j’ouvrai à moi, plutôt à nous.
Magalie en apprenais tous les jours sur le monde et ses mystère, mais moi aussi sur elle et cette magie de givre.
Magalie apprenais vite, en quête de puissance et d’aventure pour voir de ses propre yeux le monde que je lui décrivait, elle jura allégeance au fils-roi Anduin et a l’alliance.
Elle pouvait rester des heures a m’écouté lui raconté mes voyage en songe. Et les jours où une grande confiance s’installa entre nous elle me permis de m’exprimé par sa voix.
La taverne ou nous étions installé se remplissait un peu plus quant nous arrivions, les voyageur se reposait en nous écoutant raconté une histoire des monde lointain.
Après ses festivité je lui conseillé de demandé une entré au sien de la fameuse ligue des explorateurs dont je lui avait t’en parlé. Après un moment d’hésitation, elle alla se présenté au roi Magni Bronzebeard et demanda de s’inscrire dans le registre des membres de la ligue des explorateur.
Le roi fit venir son intendant Magellas, et après une longue discutions pour persuadé de prendre une nouvelle humaine au sien de la ligue ils lui firent signé le registre.
Et a la case « nom de code » elle inscrit naturellement et sans se concerté avec moi.
D.A.E
L’intendant et le roi furent fort embarrassés lorsqu’il virent qu’elle avait repris mon nom de code.
Ils lui dirent gentiment que se nom n’étais pas disponible et qu’il appartenais à leur meilleur membre de la ligue aujourd’hui mort en expédition, de mon vrai nom anthony Kenabo.
Elle dit tous naturellement, il n’est pas mort… il… il est simplement disparu.
Le roi lui demandé comment elle savait cela.
Elle leur répondit : c’est mon père, l’ex marie de ma mère qui a depuis repris sont nom de jeune fille.
A ses mots je hurla dans sa tête
MA FILLE ! MAIS JE N’EST JAMAIS EU D’AUTRE COMPAGNE QU’AMÉLIA
Elle me dit en songe, je le sait bien mais je n’allai pas leur expliqué toute l’histoire de cette esprit revenu d’entre les mort. Il allait me prendre pour une folle.
Et tu ne m’avais jamais dit que tu avait été marié.
Je lui répondu d’une phrase, seulement fiancé et je n’est pas envi de parlé de cela, mais bien que se soit n mensonge j’aurai été honoré d’être ton père.
Elle souri, le roi qui ne l’avais pas quitté du regarde lui souri a son tour avant de déclaré :
Mage DAE ! Je vous souhaite la bienvenue dans la ligue des explorateurs !


Déjà 8 mois avait passé depuis ma résurrection, et Magalie se révéla une grande meneuse.
Pour les groupes expéditionnaires comme pour les groupes d’attaque quelle menait à la victoire.
Ses talents ne furent pas ignorés longtemps.
Un jour ou nous combattions d’affreux Orc dans les carmine, une jeune Dreanaï s’intéressa à elle et lui dit, mage, veut tu rejoindre les rend de ma guilde ? Elle est petite et pas toute a fait au point mais ta venu serai une bénédiction.
Bien sur elle accepta, et aida Anatrix, Downhill et Pilika à faire de cette petite guilde une grande guilde au blason de l’arbre violet.
Un coffre fus acheté sur ses conseille, puis un plus grand, puis encore, jusqu’au jour ou le coffre devin suffisamment grand pour y déposé tous le matérielle et équipement que les membres trouvais.
Elle es aussi une grande alchimiste, les plante et ma magie lier aux potions n’on presque plus de secret pour nous.

Pilika la couturière de la guilde savait confectionner des vêtements cousu de fil enchanté, qui savait développer une grande puissance à son porteur, et contre quelque étoffes dont j’avait fait remplir notre coffre elle lui créa de sublime et puissant habits.

Même si je partage se corps les choix de Magalie lui son propre, lorsque quelle choisi une robe qui lui va si bien je ne peu que la complimenté
Étant mage le porte de la robe de combat ne m’est pas étrange mais bien vite elle choisi d’elle-même un gilet et n pantalon, serte beaucoup moins beau que sa robe, mais tellement plus pratique en combats.
Tous comme le choix de cette épée plutôt que se bâton orné.
Fine et tranchante, elle sera parfaite pour moi.
Avait-elle dit en voyant cette lame dans cette étale de l’armurier.
Je lui répondis, si toute les femme pouvait être aussi parfaites que cette lame…
Au milieu du cartier commerçant, elle éclata de rire, quelle eu bien du mal a métrisé.

Aujourd’hui Magalie est devenu bien plus puissante que je ne l’aurai imaginé et elle c’est proclamé reine du royaume autre fois appelle hivernal, aujourd’hui nommé le berceau de l’hiver.
Elle a même réussi a créé son propre sort, l’épée de givre, ou la doublure de lame que je l’appelle.
Elle utilise un peu de son mana pour enchanter son épée et l’enveloppé d’une fin et tranchante couche de glace.
Elle est maitresse sur les dragons de cobalts et les sabre de givre de la montagne.
Elle loge dans l’auberge de long-guet où elle se contente d’un simple hamac.
Le deuxième hamac le long du mur de gauche est à elle, nous avons notre propre bougie.
Et oui une reine sait se satisfaire de peu lorsqu’elle est membres de la ligue des explorateur.

Secrètement je rêve du jour ou nous retournerons à Northrend foulé de nouveau les lande glacial.
Oui je rêve du jour ou Magalie enfoncera sa lame de givre dans le cœur froid et maudit du roi liche.
Je ne lui est encore jamais parlé de cette autre royaume appelle Northrend, elle est trop jeune pour connaitre les malheurs de ses terre.

LA SUITE S’ECRIRA DE MON FUTURE AVEC SANG DE MES ENNEMIS.


Dernière édition par DAE le Sam 25 Avr - 6:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosa
Moderateur AE
Moderateur AE
avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Age : 26
Localisation : Azéroth
Humeur : Hum...
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: souvenir d'un mage et vengence d'une adolecente   Ven 7 Nov - 0:15

J'ai pas tout lue, mais je trouve que c'est un super RP, Continue comme ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DAE
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 26
Localisation : derriere mon PC
Emploi/loisirs : programmation / deprogramation
Humeur : au beau fixe sous la lune sinon lunatique
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: souvenir d'un mage et vengence d'une adolecente   Jeu 8 Jan - 2:07

Je me souviens…

Ce mon premier jours en t’en qu’aventurier,

Juste après ce long voyage dans la forêt d’Elwynn, aussi inconfortable qu’ennuyeux.

De ce jour ou je me suis réveillé dans cette chapelle ou une certaine sérénité planai dans l’air.

Peu avant mon voyage on m’avait remis une male avec un scellé magique qui ne s’ouvrira qu’au lendemain de mon arrivée.

Impatiens de savoir se qu’avais laissé mon instructeur comme ultime présent. Je dévalai quatre à quatre les marches de la tour pour arriver en Chemise et sous-vêtements dans la salle où avait été déposé tard dans la nuit cette malle, unique affaire personnelle.



Je posai la main sur la serrure en lui murmurant « je suis arrivée a la chapelle du compté du nord »

La serrure émie un petit étincellement.

Puis un cliquetis se fait faiblement entendre, la malle ouvragé s’ouvrir d’elle-même me laissant découvrir se qui allai devenir mes nouvelle affaire personnelle.



Une robe mauve d’apprenti, un pantalon neuf et un grand bâton y étai entreposé ainsi qu’un sac d’aventurier.

Une fois avoir enfilé mes nouveau habit je pue voir qu’il resta une lettre dans le fond de la malle.

Je l’ouvrir et lu :

« Cher mage Kenavo,
Voici quelque affaire qui te tiendrons chaud jusqu'à se que tu es plus d’expérience dans ta nouvelle vie.
Il est temps de faire de nouvelle rencontre et d’apprendre des choses que les livres ne pourront t’apprendre.
Chaque apprenti sortant de l’académie, quelle soit de magie comme de combat part avec une chose plus précieuse que quelque affaire dans une malle.
Ils ont tous en eux la possibilité de devenir un Héros
A ton tour prouve a tous les gens de quelle magie tu es fait
Quelque soit tes choix assume les.

Le temps des héros est venu

Cordialement,
Archimage T. D »



Quelques temps plus tard bien après être entré dans la ligue des explorateurs, j’étais en voyage dans les Taride.

Atteignant Durotar je ne pue m’empêché de reconnaitre que les Orc savait ériger de belle chose.

Massive et pas très esthétique certes, mais ce quelle représentai étai bien là.



Ogrimar que je pouvais apercevoir de loin, où résidait ce grand chef nommé Thrall.

Qui avait sortie sont peuple de la domination de la démoniaque légion ardente et avait réussi à les faire assagir et devenir de bon et loyaux guerrier, capable de force mais aussi de courage et d’intelligence.

Je me suis demandé sur le chemin du retour s’il y avait vraiment une si grande différance entre notre peuple …

Appart quelque différences de coutume et de langage à y réfléchir nous somme presque pareille.



Je me suis rappelé cette pensé lorsque des Malterre de est je reçu une missive de la guilde, me demandant des renforts pour tenir la tour du sud est.

Une fois arrivé sur place on me fit un rapide constat de la situation,

Un informateur nous avait informés que la horde compta prendre position sur cette tour.

Plus tar dedans la nuit que tous semblai calme… j’étai entrain d’affuté mon épée quant dans le reflet de la lame j’aperçu une forme se déplacé dans l’ombre, je me retournai et me concentra… Rien.

Pourtant mon instinct me disait qu’il y avait quelque chose, une détection magique révéla deux trolls qui se camouflèrent dans les buissons.
Je sonnai l’alerte, le sont de la corne se fit entendre au loin.

Un régiment se dirigea vers nous, toute arme levée.
Les sort et autre cri de guerre commença a fusé de toute par.

Après avoir mi en fuite les attaquant je fi un tour de garde pour vérifier que tout étai en ordre…

Et la, tapi derrière un buisson, un jeune Tauren étai la, étendu sur l’herbe une flèche dans la cuisse.

Gémissant et essayant de fuir malgré sa flèche il se retourne vers moi, les yeux plein de rage et de haine a mon égard.

A cette instant je ne sais se qu’y m’a prit, je tirai mon épée de sont fourreau et la déposant a terre puis approchant doucement du Tauren pour lui faire comprendre que je ne lui voulais pas de mal.

Il me regarda et ne bougea pas, peut être la douleur l’empêcha t’elle de le faire …
je m’accroupie prêt de sa cuisse et commença à refroidir ma main au gré d’un voile de givre. Déposant ma main prête de la blessure.

Le Tauren recula et attrapa sa hache pour la dressé au-dessus de ma tête.
Je sursautai et prépara un puissant sort de feu, nous somme restez la pendant quelque instant a nous jugé du regard quant,
Il baissa doucement sa hache pour la déposé sur le sol.
Je soufflai sur mon sort qu’y s’évanoui dans les airs, une sueur froide venais de me traversé la colonne.

Le Tauren et moi avons soufflé de soulagement au même instant, puis notre regard se croisa.

Je lui retirai la flèche et le soigna t’en que je pus, puis lui indiqua la direction du campement Orc le plus proche.

Appuyé sur sa branche il boita quelque pas avant de se retourné, il me regardant dans les yeux et colla dans un bruit sourd son point sur sa poitrine avant de reprendre sa route.

J’appris bien plus tard que c’étai une marque de salut d’un grand respect…



Ses deux souvenir m’avais frappé tel l’éclaire quant Magalie avait évoqué l’Aldor.

Cette faction qui réunissait la horde et l’alliance dans certaine mission contre la légion ardente.

Puis cette idée est revenue, plus forte et plus précise.

Fondé un ordre tel que le cercle Cenerius ou l’Aldor pour arrivé a un terrain d ‘entente entre nos deux peuple.

« Nous pourrions tellement apprendre d’eux » avait t’elle dit en soupirant…

Quelque temps plus tard bien des combats et des expéditions après, Magalie tomba dans une embuscade.

Elle était mise en joue par arc et fusil, épée et hache prête a l’emploi. Mais personne ne bougeai.

Puis un Tauren entra dans le cercle, et tout le monde fit silence.
Celui qui semblai être le chef du groupe Prit la parole et d’un langage pas tres primitif il déclara…

Toi ! Donner OR !
Ou toi Mourir !

Magalie étai pétrifier de peur quant je reconnu le chef.
Il étai plus vieux et plus massif que dans mes souvenir mais c’étai bien lui…

Je dis a Magalie et descendre de monture et de jeté sont arme au sol.
Après un moment d’hésitation elle le fit, le chef descendis à son tour de monture et s’approcha d’elle en boitant un peu.

Il dit plus fort

TOI DONNER OR !

Je dis à Magalie de fixé le chef dans les yeux, de refroidir sa main comme je lui avais appris.
De la placé sur sa cuisse et d’imité le geste pour retiré une flèche invisible puis salut le

Reprenant confiance dans ma voix elle s’exécuta.
Lorsqu’elle a commencé sont sort, je senti le cœur s’accéléré en voyant les autre s’agité.

Elle posa sa main sur sa cuisse et fit le geste et plaça sa main droite sur son épaule gauche en inclinant la tête.
Le groupe ne comprenais pas se qu’il venait de se passé, et dans la confusion échangèrent un regard incrédule tout en baissant leur arme.

Le chef ne la quitta pas des yeux, Le lointain souvenir de sa baisure lui étais revenu.
Il guetta sa lourde hache au pied de Magalie et la salua avec respect. Avant de dire une chose peu compréhensible des humain a sont groupe.

Magalie ne comprenait pas bien mais elle étai un peu rassuré.
Un à un les hommes descendirent de selle et s’approcha de nous pour déposé leur armes, cherchant une repose à leur interrogation les yeux rivé sur Magalie et leur chef.

Qu’avait donc cette mage pour faire baisser les armes à un des plus puissants chefs de la horde.

Un souvenir…
Le Chef escorta La mage jusqu'à sa tente, Sous le regard étonné de sont campement, qu’échangeaient les garde et le groupe en haussant les épaules.
Une fois sous la tente, seule avec le chef.

Il lui demanda avec un langage bredouillant :

« Koi Toi savoir de blessure De moi ? »

Magalie se concentra pour essayé de lui répondre le plus clairement possible, il ne fallait pas vexer se chef qui venais de lui sauvée la vie.

« Mon père Ma dit que toi avoir été blessé dans Malterre est et que lui avoir soigné jambe »

« Père humm ? Toi femelle Hu-maine Être descendance De Sauveteur dans les Malterre ? »

« Oui et lui m’avait raconté histoire de jeune Tauren blessé. Et moi avoir pensé que toi être ce même Tauren »

« Toi avoir raison, Sorcier soigneur avoir dit que Lui m’avoir sauvée vie. Depuis long temps moi vouloir remercier Lui de magie qui a sauvé vie de moi, alors moi avoir appris langage hu-mains. »

« Et vous vous servez de cela pour prendre l’or des voyageur »

« Moi être désolé d’avoir rencontré toi dans pareille moment mais famille avoir besoin or pour faire de bon équipements et organisé mieux famille »

« Famille ? »

« Vous les gens de l’alliance appelé cela un clan ou Guilde, mais qu’es devenu ton père que moi vouloir remercier »

« Il est … porté disparu en mission et ce n’est pas mon vrai père juste père adoptif »

« Pas Vrait Père Humm ? Père d’esprit mais pas de sang sa bien être ? »

« Oui voila »

« Mais comment toi être nommé ? »

« On me nomme Magalie et vous grand chef ? »

« Onyx comme pierre noir et dur tout autour de campement mais moi pas grand chef, juste Tauren qui sait parlé langage humain et savoir commandé petite famille »



Peu de temps après Magalie garda contacte avec Onyx, et elle revenu plusieurs fois dans le campement du Tauren.

Échangé objet et savoir…

Au file des saison onyx et sont clan apprirent a parlé de mieux en mieux et savent maintenant parlé convenablement le langage commun et même comprendre de mieux en mieux les mot plus compliqué.

Devenu le clan le plus intelligent et le plus sage de tout Kalimdor leur organisation changea et évolua.
Puis un jour Magalie proposa une chose unique, formé un clan unique qui réunirai Horde et alliance comme des frères et sœur d’une grande famille.

Son idée plu a onyx et a Tchii, l’Elf de sang qui étai chef du clan avec onyx
rapidement des échanges pue se faire et les deux clans évoluèrent ensemble.

Un tabard fut créé à l’image de cette union qui avait désormais un nom,
Cooalition.

Le tabard fut instauré dans les deux camps
Et désormais lorsque nous allons dans les Malterre prés des tours,
il n’y a plus de drapeau rouge ou bleu
mais désormais c’est celui de la Cooalition qui y est hérité

Défendu contre qui qu’on que essayerai de l’enlevé.

Qu’il soit de la horde ou de l’alliance, la Cooalition défend ensemble leur territoire . . .

_________________

512kbit/s
http://azgarde.forumpro.fr/Equipement-DAE-h2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: souvenir d'un mage et vengence d'une adolecente   

Revenir en haut Aller en bas
 
souvenir d'un mage et vengence d'une adolecente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Troll mage.. Heu non! LE troll mage!
» macro pom pyro mage
» [Refusé] [Mage Arcane] Tweenty
» mage gnome spé feu
» Avis sur le récit : Orbe de souvenir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cooalition :: Le jeu :: Le salon / la taverne-
Sauter vers: